vendredi 24 juillet 2009

Deuxième couvre-livre terminé





L'intérieur, le dessus, puis le dos.

Finalement, après beaucoup d'hésitation, j'ai décidé que tous les ajouts que j'ai imaginés n'auraient rien apporté. Donc, je m'en suis tenue là, en me contentant de passer sur toute la surface, à la fois pour la protéger et pour la faire briller, un vernis 3D (qui est à la base prévu pour faire des cernes) teinté en rose pâle. Après avoir enlevé l'embout applicateur très fin, je l'ai passé au pinceau.

L'intérieur est doublé d'un tissu de coton marron imprimé de minuscules fleurs rose foncé.

samedi 18 juillet 2009

Suite du nouveau couvre livre en préparation


Vous vous souvenez peut-être d'une surface confectionnée uniquement avec des poches plastiques imprimées fantaisies et non recyclables. Elle attendait bien sagement son heure sur un coin de table...Cet après-midi, elle est passée à la casserole...et hop...découpée en bandes pour être mariée avec le fond de papier d'emballage.

Suite à venir la semaine prochaine.

Nouveau fond pour une couverture de livre


Il n'est pas terminé mais cela s'annonce un peu comme un marathon.

Donc voici la première étape: Le support de travail est du vulgaire papier craft d'emballage. Il est couvert de dessins variés avec des pastel gras durs, ceux de vos enfants. Repassage au fer pour que la cire s'incruste dans le papier. Les zones non couvertes sont 'noyées 'avec des encres acryliques. On renouvelle l'opération autant de fois que nécessaire pour créer de la matière. Après avoir collé un très léger voile thermocollant dessus et un support thermocollant dessous, j'ai brodé machine en mode piqué libre. Puis j'ai découpé en morceaux et recomposé l'ensemble.


Cette technique est de Jill Kennedy ( jillkennedy.com ) et elle est actuellement présentée dans la revue Quilting Arts de ce mois. Avec Irma et Elizabeth, nous nous sommes bien amusées à faire cet essai.

samedi 4 juillet 2009

Si simple mais tellement rafraîchissant...





Pour utiliser (une petite partie seulement...) les nombreux tissus de récupération-maison que je stocke depuis des années et des années, j'ai décidé de remplacer les vieilles couvertures traditionnelles que nous connaissons par des quilts qui peuvent être lavés en machine.
Les quelques 190 pièces sont assemblées à la main, et sur la deuxième photo, vous pouvez voir (là je m'adresse à celles qui ne connaissent pas le patchwork...) le molleton puis l'envers du drap qui est le dos de l'ouvrage. L'ensemble sera matelassé à la main, comme sur la troisième photo. J'ai dessiné le motif du quilting d'après une mosaïque de sol trouvée dans un bâtiment abritant une communauté religieuse. Il y avait 7 parties à la feuille, je l'ai redessinée avec cinq seulement pour que le motif quilté soit plus lisible.
Dimensions: 1,90m de côté.